Jacques de Selliers

Jacques de Selliers
Le covoiturage

Contacter Jacques de Selliers
  Partager

Drapeau-coeur belge Drapeau belge - Belgische vlag Belgische hart-vlag

2. Solutions réalistes d’amélioration de la mobilité urbaine

2.4. Le covoiturage

Si le taux d’occupation des voitures doublait, le trafic et l’impact des voitures seraient diminués par deux. Cette évidence est largement reconnue aux Etats-Unis où, depuis plus de 25 ans, des bandes de circulation sont réservées aux « HOVs » (High Occupancy Vehicles, c’est-à-dire les véhicules comportant, suivant les Etats, au moins 2 ou 3 occupants).

Cette mesure rencontre un succès croissant dans la plupart des villes américaines, amenant une diminution significative de la congestion des villes, de la pollution urbaine, du réchauffement climatique et de la consommation pétrolière. En effet, beaucoup d'automobilistes ont un collègue qui habite près de chez eux ou un voisin qui travaille près de leur bureau. Et ils réalisent qu'ils gagnent plus de temps en roulant sur les bandes « HOVs » qu'ils n'en perdent cherchant leur voisin !

Alors qu'en Europe, où les voitures transportent en moyenne 1,1 occupant, cela n'existe pas. De nombreuses aglomérations réservent des bandes de circulations aux bus et taxis, mais souvent ces bandes sont très peu occupées, ce qui fait que leur création augmente les embouteillages et les émissions de CO2, la pollution et le bruit qui en résulte. Ouvrir ces bandes aux « HOVs » serait un incitant efficace au covoiturage et contribuerait significativement à réduire le trafic et ses inconvénients.

 


Je contribue aux sites Internet suivants :

Site d'information scientifique impartiale sur l'Environnement et la Santé
     
Superbes photos sous-marines par différents photographes Le musée des Horloges en Faïence à Bruxelles Drapeau-coeur pour une Belgique fédérale tolérante et unie
   
Panoramas gigapixels Photos depuis le 34em étage du Brusilia
   
  Contact Hébergement gratuit sur JSM-Hosting.com - Mis à jour le 1-jan-18 Top  
Copyright © Jacques de Selliers 2002 - 2018. Tous droits réservés.