Jacques de Selliers

Jacques de Selliers
Chiffres sur les transports

Contacter Jacques de Selliers
  Partager

Drapeau-coeur belge Drapeau belge - Belgische vlag Belgische hart-vlag

2. Solutions réalistes d’amélioration de la mobilité urbaine

2.5. Quelques chiffres sur l'impact des transports

Le tableau ci-dessous, calculé par passager, montre l’impact de différents modes de transport (les pires en haut du tableau, les meilleurs en bas).

Impact "du puit aux roues" (0)
par passager
Pétrole
l/100km
g CO2
/km
Pollution
urbaine
Bruit Encom-
brement

Bus diesel,
6 passagers (1)

10

250

---

--

+ (3)

Grosse voiture à combustion,
1,1 occupant

10

250

---

=

-

Bus diesel,
12 passagers (1)

5

125

=

=

++ (3)

Grosse voiture à combustion,
2,2 occupants

5

125

=

+

+

Petite voiture à combustion,
1,1 occupant

5

125

=

=

=

Bus diesel,
24 passagers (1)

2.5

63

+

+

+++ (3)

Petite voiture à combustion,
2,2 occupants

2.5

63

+

+

+

Petite voiture électrique,
1,1 passager

0

35 (2)

+++

+++

=

Voiture ultra-étroite/Moto électrique, 1 passager

0

23 (2)

+++

+++

++

--- : très mauvais; = : référence; +++ excellent

(0) Tous ces chiffres sont calculés « du puits à la roue », c’est-à-dire en rajoutant
     à la consommation d’énergie du véhicule l’impact de la production de cette énergie.
(1) Ce calcul ne prends pas en compte les impacts négatifs des bus sur le reste du trafic,
     en particulier lorsque ceux-ci bloquent la circulation aux arrêts.
(2) Calculé avec le mix énergétique belge (290 gCO2/kWh électrique).
(3) Lorsque le bus circule dans le trafic. En site propre, cela dépend de la fréquence des bus.
     L'encombrement des bus en site propre devient équivalent à celui des petites voitures
     lorsque le nombre de passagers transportés égale celui des passagers en voiture
     dans une bande de circulation.

 
Ce tableau montre par exemple que, tant du point de vue de la consommation pétrolière que des émissions de CO2 et de la pollution urbaine :

  • Un bus transportant 6 passagers est équivalent à une grosse voiture à carburant avec 1,1 occupant – et pire si l’on prend en compte l’impact négatif qu’ont les bus lorsqu’ils ralentissent le trafic, par exemple lors de leurs arrêts (voir tableau 3.5). En effet, chaque ralentissement occasionne plus de pollution, de CO2, de bruit et d’encombrements.
     
  • Un bus transportant 24 passagers est équivalent à une petite voiture à carburant avec 2,2 occupants – avec la même remarque que ci-dessus.
     
  • De loin, le mode de circulation le meilleur est le véhicule électrique (voiture, et surtout moto et voiture ultra-étroite).

 


Je contribue aux sites Internet suivants :

Site d'information scientifique impartiale sur l'Environnement et la Santé
     
Superbes photos sous-marines par différents photographes Le musée des Horloges en Faïence à Bruxelles Drapeau-coeur pour une Belgique fédérale tolérante et unie
   
Panoramas gigapixels Photos depuis le 34em étage du Brusilia
   
  Contact Hébergement gratuit sur JSM-Hosting.com - Mis à jour le 1-jan-18 Top  
Copyright © Jacques de Selliers 2002 - 2018. Tous droits réservés.